Toute l'information dont vous avez besoin de connaître et de comprendre lorsque vous envisagez d'acheter une propriété en Espagne

Les coûts officiels totaux liés à l'achat d'une propriété résidentielle construite devraient être d'environ 10 à 11% pour les propriétés de revente ou d'environ 12% pour les nouvelles propriétés si la TVA est payée sur le prix d'achat, plus les honoraires d'avocat. Ci-dessous, un examen plus approfondi de chaque coût en fonction du type de propriété et du prix de la propriété.

Impôt sur les Transferts (I.T.P.)

Échelonné à 8%, 9% et 10% à la charge de l'acheteur pour l'achat de tout bien immobilier (villas, appartements, terrains, locaux commerciaux, garages), à condition que le vendeur ne soit pas un promoteur ou un commerçant habituel dans le secteur des propriétés de revente. Si la "valeur fiscale minimale" de la propriété, selon le gouvernement régional, est supérieure au prix, alors la valorisation fiscale minimale s'applique : 8% est applicable jusqu'à 400 000 € ou 30 000 € dans le cas des garages sauf ceux appartenant à l'habitation et avec un maximum de deux ; 9% est applicable au montant entre 400 000 € et 700 000 € ou entre 30 000 € et 50 000 € pour les garages ; 10% est applicable au montant dépassant 700 000 € ou 50 000 € pour les garages.

TVA et Droit de Timbre : 10% + 1.5%

Pour toute villa ou appartement, ou garage annexé à un appartement ou une villa, lorsque le vendeur est un promoteur, un promoteur ou un commerçant habituel pour les nouvelles propriétés.

TVA et Droit de Timbre : 21% + 1.5%

Pour la première vente ou revente de parcelles de terrain, et uniquement pour la première vente de locaux commerciaux neufs où le vendeur est un promoteur, un promoteur ou un commerçant habituel ou une entreprise.

TVA et DROIT DE TIMBRE ou IMPÔT SUR LES TRANSACTIONS (I.T.P.) : (10% logements / 21% reste des propriétés) + 2% ou échelonné à 8%, 9% et 10%

Dans les reventes de toute villa, appartement ou local commercial, où le vendeur est une société, un développeur, un promoteur ou un commerçant habituel et l'acheteur est une société qui appliquera ou utilisera le bien pour le développement de son activité, ils peuvent choisir entre payer l'Impôt sur les Transferts au taux de 8-9-10% ou la TVA* (qui peut être déduite avec l'activité normale de l'entreprise), où le taux applicable est de 21% dans toutes les propriétés (locaux commerciaux, parcelles, etc.) à l'EXCEPTION des propriétés (logements) qui ont un taux applicable de 10% plus 2% de droit de timbre ou d'Impôt sur les Transferts dans tous les cas où la TVA est applicable.

*Décision de l'exonération de TVA : Le changement de redevable a récemment été approuvé, où l'acheteur doit payer la TVA directement à l'Administration fiscale et non au Vendeur.

Frais de Notaire et de Registre de Propriété : environ 3 000 €

Le coût augmente en fonction du nombre de pages ou de la complexité de l'acte de propriété, et de la valeur de la propriété.

Impôt Municipal sur l'Augmentation de la Valeur (Plus-Value)

L'impôt sur l'augmentation de la valeur (décrit ci-dessus) peut être aussi peu que quelques centaines d'euros ou autant que plusieurs milliers d'euros sur une propriété avec beaucoup de terrain qui n'a pas changé de mains depuis de nombreuses années. Cet impôt correspond, par sa nature, au vendeur qui est responsable de son paiement, sauf convention contraire.

Frais d'Avocat : environ 1%

Les honoraires d'avocat sont de l'ordre de 1% du prix de vente, plus ou moins, selon l'avocat et le prix de la propriété.

Ces détails sont corrects à ce jour mais ne sont qu'un guide et il est préférable de consulter un conseiller professionnel avant de conclure un contrat d'achat.

Whatsapp Icon image Phone Icon image